France Digitale Day : La Tech ne doit plus exclure personne.

France Digitale Day :
La Tech ne doit plus
exclure personne.

france digital day 2021

Le mercredi 22 septembre 2021, France Digitale organisait la 9ème édition du France Digitale Day (#FDDay) à Paris, au Musée des Arts forains.

 

Le FDDay est l’un des événements startup les plus exclusifs d’Europe. Il rassemble plus de 1000 dirigeant.e.s de startups, des VCs, des leaders d’opinion et des décideurs politiques de la scène technologique mondiale. Ensemble, nous avons discuté des dernières tendances en matière de technologie.

 

Cette année, le thème de l’événement portait sur Les Valeurs de la Technologie européenne pour son double sens : valeur marchande et valeurs éthiques. Notre Présidente, Marie Georges a animé la table ronde “Diversi….. WHAT ?! Leaving no one behind” avec Astrid Fockens (Impact partners), Romain Mazeries (MANGOPAY), et Samantha Jérusalmy (Elaia).

 

Valeur marchande et valeurs éthiques : le mix qui mesure la réussite d’une startup

 

Si ces valeurs répondent à un objectif de rentabilité et de profitabilité, les startups doivent aujourd’hui envisager leur développement au-delà d’une simple réussite économique. Il est essentiel qu’elles prennent désormais en compte l’aspect sociétal et social, ou encore écologique, tels que les effets du numérique sur l’environnement ou l’importance de la mise en place d’une gouvernance responsable. 

 

Ainsi Willa s’engage depuis 16 ans à favoriser l’inclusion dans l’écosystème entrepreneurial et accompagne les entrepreneures dans leur développement. Parce que l’inclusion n’est pas l’affaire d’une quelconque « bienveillance », mais bel et bien un gage de croissance et d’innovation.. 

 

Diversi….. WHAT ?! Leaving no one behind : Ne laissons personne de côté. 

 

La diversité est un facteur de performance pour les entreprises. Et pourtant “en France, il y a moins de 10% de femmes entrepreneures dans la tech” souligne Samantha Jérusalmy (Elaia).

 

La première chose à faire est de mesurer pour avoir un état des lieux de la situation. Puis lorsque des actions sont mises en place, il faut être capable de les suivre et de mesurer leur impact dans la durée. Romain Mazeries (Mangopay) insiste sur le fait qu’il faut que cela vienne d’une démarche volontaire et soutenue par le management, “il faut que ce soit naturel, et ne pas faire de l’inclusion washing” !

 

Mais, alors que devrions-nous faire pour avoir plus de diversité ? 

 

Pour Astrid Fockens (Impact partners), “les changements viennent d’en haut. Et si vous devez changer votre processus de recrutement par exemple, vous devez avoir conscience des préjugés et vous posez des questions : y a-t-il des biais dans les critères de sélection, dans l’offre de recrutement, dans la communication réalisée, etc.” 

 

Pour pallier aux biais, il faut “s’entourer de personnes différentes de nous qui pourront nous challenger”, propose Samantha Jerusalmy (Elaia). Nous pouvons inclure systématiquement une femme et un homme à toutes les étapes de recrutement. Romain Mazeries (Mangopay) propose d’avoir de bons ambassadeurs dans votre équipe de direction afin d’intégrer tout le monde et insuffler une véritable culture de la diversité.  

 

“En tant que VC, vous vous situez assez loin dans le processus entrepreneurial. Il est indispensable de créer le vivier, c'est pourquoi avec Willa nous aidons 400 femmes par an à devenir entrepreneures.” Marie Georges (Présidente de… Cliquez pour tweeter